1940

L’immeuble qui abrite la taverne Le Cheval Blanc date de 1998.  Un premier débit de boisson s’y était installé dès 1924, Le St-Louis Café.  Au début des années 40, Gérolamo Catelli devient le propriétaire des lieux.  On a nous a rapporté que, le serveur à gauche de la photo, était un homme d’origine latine , qui souffrait énormément des hémorroïdes.

1950

Après le décès de Gérolamo, vers le début des années 50, c’est son fils Gino (Angelo) qui prendra la relève.  Celui-ci veillera à un réaménagement complet des lieux et au bon fonctionnement de l’entreprise jusqu’à sa mort en 1982.  Gino ne fumait le cigare qu’à la taverne, parce qu’à la maison sa femme, qui était toute petite, ne voulait pas.

1983

Jérôme Catelli-Denys petit fils de Gérolamo, et neveu de Gino,
hérite de la taverne familiale.  Si vous regardez bien la photo, vous verrez que, Jérôme porte une boucle.

 

1983

Le cheval blanc 2 - 006

L’endroit avait été laissé dans un état quelque  peu pitoyable.  Fallu prendre le taureau par les cornes.  Toute la famille mis  la main  à la pâte!  Ce qui fût très bien réussi!

 

1985

Le cheval blanc 2 - 011Taverne typique du Faubourg à m’lasse, avec son son plancher en terrazo et ses murs en stratifiés, la vieille taverne avait son charme.  On y faisait jouer de la musique New-Wave, et la bière était pas chère!  L’endroit devint rapidement un lieu de rencontre pour les étudiants et les artistes.

1987

chapter-2C’est le 15 avril 1987 que Le Cheval Blanc reçoit son permis de production de bière artisanale.  Premier permis de ce genre à être émis à l’ère de notre Québec moderne.
C’est le début d’un temps nouveau pour Jérôme et son fidèle bras droit, Marc Leduc.
Explorer, expérimenter, le brassage de la bière artisanale sous toutes ses facettes!

1992

On a aménagé au sous-sol une mini ligne d’embouteillage.  Le Cheval Blanc distribue désormais  trois de ses bières au travers le réseau des succursales de la SAQ.  La Titanic, une bière brune à 7% alc. vol.  La Berlue, une bière forte de type belge et la Cap Tourmente, une bière blanche légèrement épicée, 4.3% alc. vol.

Le cheval blanc 2 - 060

1995

En 1995, Jérôme décide de pousser l’aventure encore plus loin.
Le Cheval Blanc se dote d’usine sur la rue St-Patrick et à partir de ce moment là,
les bières du Cheval sont maintenant  disponibles dans les épiceries et les dépanneurs du Québec.

Le cheval blanc 2 - 078

1998

L’usine  Le Cheval Blanc de la rue St-Patrick fusionne avec Les Brasseurs R.J.
La taverne Le Cheval Blanc – Brasseur Artisan – du 809  rue Ontario continue à brasser
des bières pour consommations sur place seulement, et forme une entité complètement indépendante des Brasseurs R.J. Les nouveaux propriétaires des lieux sont; Jérôme Catelli-Denys, Luc Senécal & François Martel.

2008

On procède à des travaux majeurs.  Le Cheval récupère le local qui lui était adjacent et double sa superficie. La brasserie qui se trouvait au sol-sol se retrouve maintenant au premier plancher, avec des belles grandes fenêtres qui donnent sur la rue Ontario.  Les équipements de brassage et  de service  ont été modernisées, le nombre de cuves de fermentation à été augmentée et on compte maintenant sur dix lignes de fût.  La capacité du bar est passée de 88 à 135 personnes. Les travaux de réaménagements ont respecté en tous points le décor original des années 50.

Le cheval blanc 2 - 107